Si vous aimez, partagez !

Focus sur : Les laits / jus végétaux

Que ce soit de riz, d’amande, d’avoine, de soja, de noisette (etc…), ces « nouveaux laits » (ou jus) ont aussi droit au marketing massif. C’est pourquoi la notion de santé n’est pas toujours au rendez-vous.

À vous de vous créer votre vérité et de faire vos propres choix. Le savoir permet d’agir en pleine conscience.

Pour ma part je suis en mode tolérance 0, donc tout ce qui est nocif (ou tendancieux) n’a rien à faire dans ma cuisine.
Je privilégie en plus du fait maison, un maximum de produits locaux (cela évite d’engraisser des multinationales), bios, éthiques, etc…
L’idée n’est pas de devenir Monsieur ou Madame Parfait(e) mais de faire mieux au quotidien.

Comme toujours, je vous fais un focus général avec des analyses de marques connues (ici mélange entre Bjorg, Alpro, Cereal bio…) ce sont des produits industriels et non maisons.

Avant toute chose, l’alternative des boissons communément appelées «laits végétaux» (pour leur liquide blanc et opaque) est très intéressante (pour les adultes et non les bébés évidemment).
Tant en terme d’apports nutritionnels qu’en possibilités en cuisine. Mais il y a encore une fois des nuances à apporter car tous les produits ne se valent pas et rien ne remplace le fait maison.

Pour commencer la première chose à regarder comme toujours ce sont les INGRÉDIENTS:

  • En numéro 1 il y a, à 99,9% de l’EAU.
  • En seconde place vous avez soit du SUCRE, soit l’aliment qui donne le goût (amande, riz, soja…). Pour les marques ayant du sucre en seconde ou troisième position. Posez vous la question: est ce primordial d’en avoir dans ce genre de produit? (Cf Focus sur le sucre 😈)

Concernant l’aliment qui donne du goût, le pourcentage est TRÈS faible dans 1L, allant de 2% pour les amandes à 15% pour du riz.
Est ce de « l’eau aromatisée » qu’on souhaite acheter?

  • Ensuite, il est possible de retrouver des additifs en tout genre (vous retrouvez les mêmes également dans les sauces ou crèmes type soja, coco…):

Les nocifs:
Arôme / arôme naturel = glutamate monosodique, exhausteur de goût, qui donne envie de manger encore et encore.
A l’origine de la destruction du système nerveux (provoque diverses maladies) et de certains cancers. Triple l’insuline et rend aussi addictif qu’une drogue. Mon petit « préféré »!

Carraghénanes OU algue marine lithothamne calcareum = L’algue de base est non nocive. Mais dans les laits végétaux elle est dégradée afin de devenir un épaississant ou un gélifiant. Les carreghénanes sont des substances extraites de cette algue rouge.
Cet additif peut provoquer des allergies, affaiblir le système immunitaire, diminuer l’assimilation des minéraux essentiels.
Il favorise aussi la formation de tumeur dans les intestins. En 1982, la recherche sur le cancer avait déjà des preuves suffisantes concernant sa nocivité. Depuis 2007 cet additif est dénoncé en Grande-Bretagne comme étant l’un des plus dangereux, mais n’est toujours pas interdit.

Sel = additif le plus répandu pour rehausser le goût. Comme il est presque partout, l’effet cocktail est garantie, attention à ses effets sur les problèmes rénaux, cardiaques ou accidents vasculaires.

Peu d’études, donc attention:
Gomme xanthane = Épaississant – gélifiant pourrait être dérivé de maïs transgénique. Provoque des crises d’asthme, réaction allergique respiratoire et cutanée.
Gomme de guar = risque allergique, nausées, crampes abdominales, mauvaise assimilation des minéraux et vitamines.

Je ne vous parle même pas des boissons au goût chocolat ou vanille, je vous laisse lire les étiquettes. Je ne vais pas parler non plus des bienfaits ou méfaits du soja cela fera l’objet d’un post spécial.

Ne perdez pas de vue que la QUALITÉ est primordiale. Aussi bien pour votre santé, que pour une « simple » perte de poids.

La solution?
Choisir en priorité des produits sans sucre et sans additifs (pas évident!). J’utilise par exemple pour la crème de coco la marque Rapunzel (100% coco moulues).

Pour les « laits » j’opte pour la meilleure solution: le FAIT MAISON (aussi car ça me fait mal d’acheter de l’eau avec seulement 2% d’amande dedans à 2€…)

Le fait de faire son propre « lait végétal » permet de choisir sa base (amande, noisette…), de les faire tremper (aussi appelé germination pour décupler les micronutriments et favoriser la bonne digestion), d’avoir au moins 50% de l’aliment de base dans le produit fini (et non 2%…), donc d’avoir un meilleur goût, une texture plus onctueuse, plus de bienfaits et aussi de réduire mon coût d’achat.

Pour un lait d’amande par exemple, vous avez besoin d’amandes et d’eau. C’est TOUT.
Au niveau matériel un bon mixeur avec un torchon propre font l’affaire ou idéalement un extracteur de jus. Lidl propose aussi parfois des outils pas cher pour faire son propre lait végétal. Les autres du commerce étant très souvent des produits transformés voir ultra-tranformés (et c’est bien ce qui pose problème)

Voilà j’espère que vous avez apprécié ce post, que vous avez appris des choses et que cela vous permettra d’agir avec bon sens ! 😉😘

N’hésitez pas à commenter, liker et partager !

Si vous aimez, partagez !

Découvrez mon Ebook Prise de conscience