Si vous aimez, partagez !

Le plastique

 

Il fait tellement partie de notre quotidien que nous n’y prêtons même plus attention. Le plastique est sournois.

Il est pourtant l’une des plus grandes menaces pour l’être humain, aussi bien à cause de sa nocivité (toxique / cancérigène) que pour notre environnement.

Greenpeace: « Nous produisons en moyenne 300 millions de tonnes de plastiques par an et on estime qu’entre 8 et 12 millions de tonnes finissent dans nos océans – l’équivalent d’un camion poubelle chaque minute. »

 

Illustration valable pour tout type de plastique:Résultat de recherche d'images pour "impact plastique"

Pour faire simple, il existe 7 plastiques différents, avec 7 codes. Ils contiennent presque tous des perturbateurs endocriniens, des toxiques et tous polluent.

La première chose à faire c’est repérer ce que vous avez en plastique à la maison:

  • Les bouteilles d’eau, de lait, de jus de fruit
  • Les barquettes de plat préparé, les emballages divers (pâtes, riz, fromages, beurre, épices, produits d’entretien, produits d’hygiène, cosmétiques…), tupperware, etc…
  • Les sacs
  • Les gobelets, les couverts jetables, les pailles
  • Les ustensiles de cuisine (cuillères, bouilloire, emporte pièce, robot…)
  • Le papier étirable
  • Les tétines d’enfants, les jouets

Une fois que vous avez identifié les potentiels ennemis, regardez les codes de chacun. Vous pourrez ensuite déterminer les choses à modifier. Le code se trouve directement sur l’emballage. Les plus nocifs sont les suivants:

Code 1 – PET ou PETE / Polytérephtalate (bouteille d’eau par exemple): Peut libérer des métaux lourds et du trioxyde d’antimoine (possiblement cancérigène) et affecter l’équilibre hormonal.

Code 3 – PVC / Polychlorure de vinyle : Composé de phtalates, de DEHA, bisphenol A = hautement toxique / perturbateurs endocriniens

Code 6 – PS / Polytyrène : Contient du styrène possiblement cancérigène.

Code 7 – Divers / PC / Polycarbonate : Le plus dangereux, contient entre autre du bisphénol A. Interdit pour la fabrication des biberons, mais on le retrouve dans les boites de conserves ou les récipients en aluminium.

Comment faire au quotidien ?

Il faut essayer de consommer autrement. Moins nous achèterons de plastique, moins nous polluerons (et notre santé et l’environnement).

Privilégiez donc les bouteilles en verre, le vrac (que vous stockez dans des bocaux en verre à la maison), le fait maison et le recyclage. Nous pouvons limiter nos emballages au quotidien.

Résultat de recherche d'images pour "bocaux en verre"

Il faut ensuite arrêter de chauffer les récipients en plastique car toutes les toxines migrent dans les aliments. Idem si vous mettez des aliments chauds directement dans un tupperware en plastique ou avec un film étirable sur le dessus. Ne laissez pas non plus vos bouteilles en plastique au soleil (sous réserve qu’elles n’aient pas été stockées comme cela par l’industriel).

Résultat de recherche d'images pour "tupperware plastique"

Remplacez ce que vous utilisez le plus souvent par autres choses que du plastique (verre, porcelaine…). Votre bouteille de sport par exemple, achetez en une en verre (personnellement j’ai la marque Equa). Votre bouilloire, vos tupperware, etc…

Plus le plastique va s’user, plus il va libérer les toxines et donc plus on va les boire ou les manger (hum bon ap’).

Savoir consommer responsable, c’est à la fois pour notre santé, mais aussi pour l’environnement. Cela s’apprend.

Résultat de recherche d'images pour "plage plastique"

Si vous aimez, partagez !