Gardez l'esprit ouvert

La permaculture au service de l’entreprise

Si vous aimez, partagez !

La permaculture au service de l’entreprise

Rédigé le 28 avril 2020

Voila quelques semaines que j’apprends la permaculture grâce à l’Université Colibris et quelle belle surprise! J’y ai découvert une approche globale qui fait très fortement écho à la femme multiple que je suis.

Chassons de suite une idée reçue (que j’avais) sur le sujet: Non, la permaculture n’est pas seulement une méthode de conception pour faire pousser ses fruits et légumes en harmonie. C’est une méthode holistique, systémique, qui vise à prendre soin des humains, de la terre et à partager les ressources équitablement.

Ses principes sont forts:

  • Prendre la responsabilité de sa vie
  • Le problème est la solution
  • S’engager dans la descente énergétique

A ce stade de lecture, quel rapport avec les entreprises vous dites vous peut-être.

Et bien, pourquoi ne pas appliquer ces principes dans tous nos projets ? Dans nos équipes ? Et dans nos structures ? Afin de remettre du sens et de l’harmonie au sein même des acteurs de notre société ?

Nous parlons, rêvons et même pour certain.e.s construisons une transition vers le monde de demain. Celui des prises de conscience, où le vivant est au centre et où les richesses riment avec partage, éthique et équité.

Et ce monde se construit aussi, et surtout, dans nos entreprises.

Nous pouvons personnellement nous demander quelle décision, quels choix nous pouvons faire pour être pleinement responsable de notre vie et respecter la vision proposée: prendre soin des humains, de la terre et pouvoir partager équitablement ? Dans tous les domaines de nos vies.

La responsabilité de soi en entreprise:

Dans le cadre d’une entreprise, cela revient à se demander quelle est ma responsabilité personnelle au travail ? Est-ce que je prends soin de moi-même, pour favoriser le mieux vivre ensemble? Est-ce que je participe à prendre soin de la terre/ Terre? Est-ce que le partage se fait équitablement au sein de ce mini éco-système qu’est l’entreprise ?

Lors de mes interventions j’entends souvent que le changement doit venir de l’extérieur: de part les salariés: « c’est à l’entreprise de faire en sorte que l’on soit bien au travail », « c’est aux managers de se remettre en question », « c’est à cause de la direction que rien ne va » ou de part la direction « ce sont les salariés qui ne font pas ce qu’il faut », « ils ne réalisent pas la chance qu’ils ont de travailler ici », « ils ne sont jamais contents » etc…

Et si, tout commençait bel et bien par nous, en tant qu’individu (prendre la responsabilité de sa vie nous dit la permaculture).

Le changement peut (j’aimerais même dire doit) venir de l’intérieur (de soi) avant d’attendre / d’espérer qu’il vienne de dehors.

JE suis responsable de mes choix, de mon humeur, de ma communication, de ma considération, de mon empathie.

JE suis responsable de mes comportements et de mes réactions face à des événements extérieurs.

Toutes ces choses ne sont pas nouvelles, nous savons depuis bien longtemps que le changement commence d’abord par soi (Gandhi le disait déjà « Soit le changement que tu veux voir dans le monde »), mais que mettons nous concrètement en place au quotidien qui dépend de nous-même?

Je vous laisse le soin d’y réfléchir et de trouver votre propre réponse.

Le problème est la solution, même en entreprise

Autre principe à mettre en lien avec l’entreprise, le problème est la solution.

Depuis le début du confinement, on voit fleurir des initiatives qu’il y avait peu avant, où l’on se sert d’une problématique pour en sortir une opportunité.

Ce principe nous invite encore une fois à (re)penser sous un autre angle les problèmes que nous rencontrons au quotidien dans nos structures.

Un séminaire de plusieurs jours qui tombe à l’eau ? On peut imaginer un parcours à distance, en ligne et faire émerger une nouvelle façon de communiquer, plus créative et parfois plus investie.

Un agriculteur de fruits et légumes qui ne peut plus vendre sur les marchés ? On peut décider de faire des demandes auprès des particuliers en immeuble et de centraliser les commandes pour une livraison chaque semaine par l’agriculteur directement.

Bref des exemples, il y en a, et beaucoup.

Fin mars, Sylvain Boutet de @lafabriquespinoza partageait un article très intéressant sur le sujet, je vous invite à le lire.

En fait, se dire que « le problème est la solution » revient à chercher une opportunité, une façon de s’adapter en s’appuyant sur chaque obstacle.

N’est-ce pas cela qui fait d’une entreprise, une entreprise novatrice ? Une entreprise qui évolue ?

A titre personnel ce principe me fait beaucoup réfléchir. J’essaye de voir sous un autre prisme les problèmes que je rencontre et d’identifier la solution qui s’y cache.

C’est une façon pour moi de me réinventer, de faire preuve de plus de recul et de créativité, car au delà de ce que m’apprend chaque problème, si celui-ci est ma solution, cela devient encore plus intéressant.

Et vous, avez vous pu vous appuyer sur vos problèmes pour en sortir de belles solutions?

S’engager dans la descente énergétique, en entreprise

Je ne parlerai que très peu de ce point car je ne suis pas en entreprise chaque jour, je ne vois cet axe que de trop loin.

En revanche la permaculture nous invite, une fois encore, à voir les choses sous un autre prisme. C’est à dire à maximiser notre impact positif en plus de ce que nous pourrions réduire.

Cela ouvre de belles réflexions pour nos futurs projets, ainsi que dans nos entreprises vous ne croyez pas ?

Mes apprentissages

Au travers de cet article et de mon propre apprentissage de la permaculture, j’ai souhaité vous partager une autre façon de se voir soi, les autres ainsi que notre monde.

Ce que je comprends personnellement c’est que quelle que soit l’approche holistique et le nom quelle porte (permaculture, ayurvéda, naturopathie, PNL), cela ne se limite pas à des principes, des règles, des présupposés, mais bien à la façon donc nous allons nous les approprier, les vivre.

Car finalement, ce sont des approches avant tout humanistes, qui confirment que tout est totalement interconnecté et qu’il est préférable de cohabiter ensemble, en harmonie plutôt que d’opposer les systèmes entre eux.

J’aime à dire dans mes interventions en entreprise que le changement vient d’abord d’un JE pour finir en NOUS. De l’individu vers le collectif. Ainsi, aucune action n’est à négliger. Elles sont toutes importantes et peuvent toutes être impactantes (même à l’échelle individuelle).

Aujourd’hui (et plus que jamais en tant de crise) nous pouvons décider d’insuffler dans nos entreprises un élan qui part de nous même, afin de prendre soin des humains, de la terre et de faire en sorte de partager les ressources équitablement.

Prenons exemple sur la nature et sur sa capacité à s’adapter et à créer en abondance sans dominer.

Belle réflexion à vous,

Joy

Si vous aimez, partagez !

Découvrez mon Ebook Prise de conscience